« WOO TO THE YOUNG TO THE WOO »

EXTRAORDINARY ATTORNEY WOO

이상한 변호사 우영우

Woo Young Woo, un nom que vous n’oublierez plus jamais après avoir vu ce drama, « Extraordinary Attorney Woo ».

-Déjà de retour??
-Comme prévu mon vieux, j’avais prévenu que ce drama allait me plaire.
-C’était bien?
-Tout est dans le titre, « Extraordinary »!!! Maintenant, silence!

J’ai rien compris au titre!

C’est tout simplement « L’extraordinaire avocate Woo » (en réalité, c’est « l’étrange avocate Woo Young-woo »). On est parti sur cette aventure hors du commun, et disons le tout de suite, unique.
Woo Young-Woo est une enfant autiste. A l’âge de cinq ans, elle n’a toujours pas prononcé le moindre mot, rien, zéro.
Un beau jour, elle assiste à une bagarre entre son père et le propriétaire de leur appartement et se met à crier un article de loi sur la violence. C’est l’instant où son père se rend compte qu’elle a lu ses livres sur le droit, et qu’à cinq ans, elle a tout compris et retenu.

Oh Ji-yul qui interprète Woo Young-woo enfant.


L’histoire va principalement se concentrer sur son arrivée dans un grand cabinet d’avocats et sur son CDD.
C’est la première avocate autiste de Corée du Sud, et le challenge va être sacrément corsé pour elle. L’impitoyable société coréenne n’est pas prête à faire face à une personne qui ne se fond pas dans le moule et qui en plus est un « génie ».
Young-Woo n’a qu’une amie depuis le collège, Dong Geu-ra-mi (aussi originale qu’elle) ainsi que son père qui fait ce qu’il peut pour communiquer avec elle.
Ses seules autres connaissances sont ses nouveaux collègues du cabinet.

Inutile de préciser le reste des évènements, ou les rôles des personnages, c’est plein de surprises. (mais bon, voici quand même un aperçu:

Pourquoi ce drama est-il unique?

La raison est simple, il y a une dizaine de personnages secondaires, mais le drama est entièrement tourné vers Young Woo. Tout repose absolument sur les épaules de l’actrice Park Eun-bin qui va véritablement s’emparer de ce rôle d’autiste.

Park Eun-bin


Pour le plaisir, j’avais fait un classement de mes dramas préférés, et le survivant, le numéro UNO a été « Age of Youth » (cliquez sur le titre pour lire l’article). L’une des cinq jeunes femmes du drama, Ji Won, un personnage complètement « barré » était joué par Park Eun-bin. Je suis certain que le choix du réalisateur pour interpréter Young-Woo est entièrement dû à ce rôle.

Vous reconnaissez Woonder Young-wooman?

On la retrouve aussi dans The witch: part 2 (The other one), mais sachez que autant ce drama est ultra familiale, autant The witch: part 2, pas du tout!!! Park Eun-bin est totalement méconnaissable, d’où le génie de cette actrice.
Trailer de The with: part 2 (pour info, le film est extrêmement graphique et violent, contrairement à la bande-annonce)

Park Eun-bin


Alors bien sûr, les autres acteurs sont excellents et ont une importance dans le déroulé des « affaires » du cabinet d’avocats, mais l’interprétation de Park Eun-bin est tout simplement époustouflante.
Elle a tout d’abord refusé le rôle de peur de ne pas s’en sortir avec ce rôle. (*interview en fin d’article pour éviter les révélations)
On se retrouve donc avec une actrice qui s’est inventé une gymnastique vocale, visuelle, gestuelle et comportementale. La démarche, le ton, les regards, les gestes, les TOCs, la façon de parler, tout est admirablement interprété.
Quand je dis ça, je ne parle pas de quelqu’un qui « imite », mais plutôt qui incarne. Impossible de la prendre en défaut au cours des seize épisodes. On est vraiment face à Woo Young-Woo.
Le drama est d’ailleurs très engagé pour que les Coréens commencent enfin à se comporter comme des humains face aux handicapés.
N’oublions pas que c’est un drama, et il doit rester captivant, triste, drôle, choquant, progressiste. Pour que le message passe bien, c’est évidemment avec une actrice incroyablement mignonne qui va vous emmener dans son monde peuplé de baleines et de dauphins. J’ai précisé mignonne car le drama ne va pas s’attarder sur la « plastique » de l’actrice, qui est pourtant magnifique. Bien au contraire, elle est très souvent à son désavantage. Absolument tout est basé sur sa gestuelle, le regard et le ton.
Vous imaginez bien que beaucoup d’autistes ont vu la série, et je vais vous mettre l’avis d’une autiste un peu plus bas.

L’avis de Stéphanie, Youtubeuse atteinte de trouble du spectre autistique (vostfr):
Attention, si vous n’avez pas encore vu ce drama, la vidéo qui suit contient des révélations. Revenez plus tard!!)

Un second point qui différencie ce drama des autres, c’est sa construction.
Quasiment tous les dramas ont des épisodes qui se suivent. Ici, il y a un côté série américaine, puisque chaque épisode (ou par deux) est une affaire distincte.
Il y a plusieurs fils conducteurs qui traversent le drama (l’amour, l’amitié, la confiance, la famille, etc), mais c’est très agréable quand même de faire face à de nouveaux personnages et histoires à chaque épisode.
C’est également surprenant au niveau des affaires traitées, parce que les scénaristes auraient pu se contenter de mettre ce cabinet d’avocats dans des procès où ils représentent des gens honnêtes et bons, mais pas du tout, il y a de la crapule et du salaud!!
C’est donc encore une bonne surprise.

Hormis l’exceptionnelle prestation de Park Eun-bin, il y a aussi sa seule et unique amie Dong Geu-ra-mi, jouée par Joo Hyun-young qui emporte tout sur son passage. On retrouve le chef du groupe d’avocats où travaille Young Woo, à savoir Jung Myung-seok, joué par Kang Ki-young, un acteur en or qui possède une dose infinie de sympathie et d’humour qui vous oblige à l’aimer dans absolument tous ses dramas.

Je préviens qu’il est INDISPENSABLE de regarder ce drama en version originale. Park Eun-bin a une manière de parler extrêmement particulière. Que ce soit le ton, le détachement ou les sons, tout est unique et inimitable (de toute façon, toutes les vf des dramas ou films asiatiques sont des horreurs).
Vous constaterez également quelques bizarreries dans la traduction, surtout quand Young Woo se présente.
En effet, elle précise systématiquement que son nom est un palindrome (il se lit de la même manière dans les deux sens). En plus, elle donne cinq autres exemples. Woo Young-Woo, dans cette écriture, n’ est pas un palindrome (Oow gnuoy- oow), mais en coréen, 우영우, il l’est, tout comme les exemples qu’elle donne. La traduction prend intelligemment la liberté de remplacer les mots originaux par des palindromes français (Kayak, elle, serre, ressasser, et évidemment Woo Young-woo qui ne fonctionne donc pas en français). Du côté de la VO, elle dit « 기러기 (oie sauvage), 토마토 (tomate), 스위스 (Suisse), 인디언 (Indiens), 별똥별 (étoile filante), et c’est comme ça que vous pouvez enfin comprendre la couverture de l’album:

Coffret album

Impossible également d’échapper aux cétacés qui accompagnent Youg-woo et qui sont présents soit sous forme de magnifiques images réelles, soit d’incrustations 3D du plus bel effet. On les retrouve dans les discussions, dans les révélations, dans les moments heureux ou tristes, ce n’est pas une passion, mais véritablement une obsession.

Young-woo a beaucoup d’autres « habitudes » que vous découvrirez par vous-même.

L’amour et l’autisme?

Je n’en parle pas, mais le sujet est évidemment présent, et c’est même l’un des principaux. Young-woo peut-elle aimée ou être aimée?
Vous verrez que le seul but de l’histoire d’amour de ce drama est très différent des autres dramas. Il n’a qu’une seule raison d’exister, et cette raison c’est tout simplement de prouver que les autistes peuvent tomber amoureux. Park Eun-bin le précise dans l’interview un peu plus loin dans l’article.
Mais va-t-elle tomber amoureuse?
La réponse dans le drama!!

Je vous déconseille de traduire les textes!!
Park Eun-bin, Kang Tae-oh & Ha Yoon-kyung

MUSIQUE:

Une bande originale qui ressemble entièrement à Woo Young-woo. Tout en douceur, avec en prime une chanson interprétée par Park Eun-bin, « The blue night of Jeju island », qui est également le titre d’un des épisodes.

LE SUCCES:

Ce n’est pas un succès, mais un véritable carton. Des records d’audience à gogo, et LE record pour l’épisode final, pour une chaîne privé:

Wikipédia

Il y aura 10 remakes du drama pour différents pays, dont les USA, il y a un Webtoon (absolument affreux) déjà disponible et qui reprend l’histoire originale, et enfin une comédie musicale en 2024.

Cliquez sur l’image pour lire le webtoon en coréen.

Même le script vendu en deux parties est un record! (plus de 5 OOO exemplaires vendus en préco).

Inutile d’en raconter plus, la magie du drama est entièrement contenue dans cet incroyable personnage, et vous n’oublierez plus jamais son visage plein de curiosités, de peur, d’envie, de doutes et de joie, du concentré de bonheur tout à fait indispensable.

Attention, a partir d’ici, il y a des révélations à gogo!!!


C’est le moment des bonus, making-of et autres curiosités concernant le drama et sa promotion.

*Interview de Park Eun-bin concernant son refus de jouer le rôle de Young-woo, et que, pour le moment, elle n’est pas convaincu par une saison 2 (agence de presse YONHAP): (cliquez sur le GIF ci-dessous).

BONUS:

Playlist Making-of de chaque épisode:

RING OF BLING:

10 questions:

TMI QUIZZ:

La carrière de Park Eun-bin: (vosta)

Qui êtes-vous?

Le casting: (vo)

LES MV OFFICIELS:

Seconde version:

Behind en vo (déjà présent plus haut, mais en HD):

THE HANBADAS SPECIAL SHOW (vosta):

Vlog:

Conférence de presse avant la diffusion:

Le dernier épisode avec les acteurs: (émouvant et drôle)

Voilà voilà, triste de quitter ce drama, mais la fin est très satisfaisante et originale, il est donc temps des bisous…

… Bisous!

PS: Ce drama est réalisé par Yoo In-shik et scénarisé par Moon Ji-won (Bravo à cette scénariste qui a vraiment fait un travail exceptionnel).


FIN

DONG TO THE GEU TO THE RA-MI

Bye!!